Atelier Sumi-E

Sylvie Ecobichon, professeure au lycée François-Clouet, a récemment mis en place un projet ayant pour but de faire découvrir et pratiquer la technique du « Sumi-E » à ses élèves de seconde SPVL (services de proximité et vie locale).
Le terme japonais « sumi » signifie encre noire, « e » signifie peinture. Les sujets sont peints à l’encre noire, en dégradés variant du noir pur à toutes les nuances que l’on peut obtenir en le diluant avec de l’eau. Le vrai sumi-e doit répondre à des caractéristiques déterminées et typiques, comme par exemple la sobriété et la spontanéité, qui touchent directement la sensibilité du spectateur.

Lire l’article de la Nouvelle République.